Martine D. et Marie vous présentent leur deuxième fiche de lecture. Bonne découverte.

L’auteur :

Spécialiste de la permaculture, diplômé en sciences humaines et sociales, Rob Hopkins est l’initiateur du mouvement de la Transition qui, parti de Grande-Bretagne en 2005, compte plusieurs milliers de groupes et initiatives de transition dans plus de 50 pays.  Il a partagé l’expérience menée dans sa ville de Totnes dans plusieurs ouvrages et documentaires dont « Demain » et « Qu’est-ce qu’on attend ?».

 Résumé :

Cet ouvrage est une invitation au voyage vers de nouvelles façons de faire fonctionner nos sociétés, notre économie, de produire notre nourriture et notre énergie, de se déplacer, de vivre et de travailler dans nos communautés locales.

Ce livre veut nous émerveiller avec ce qu’il est possible de réaliser localement, autour de nous. Il veut montrer comment, si nous sommes assez nombreux à agir, cela peut avoir un impact réel et « changer le monde ».

Entre ce que nous pouvons entreprendre comme individus et ce que les gouvernements et les entreprises peuvent faire pour répondre aux défis de notre époque, il y a un énorme potentiel sous-exploité que Rob Hopkins appelle « le pouvoir d’agir ». Il s’agit de ce que l’on peut entreprendre avec l’aide des gens qui vivent dans notre rue, notre quartier, notre village. 

Toutes ces solutions déjà créées ou encore à inventer ont un point commun : elles se basent sur la résilience locale comme moteur de développement économique.

Reprendre en main la satisfaction de nos besoins fondamentaux au niveau local permet de développer une nouvelle activité économique tout en réduisant notre dépendance au pétrole et en prenant soin des écosystèmes, dans la joie et l’entraide.

Partout dans le monde, des personnes se rassemblent et se lancent dans cette aventure,  elles inventent des solutions nouvelles, en utilisant au mieux les ressources locales : une monnaie locale à Bristol, des jardins partagés à Sydney, un atelier de vannerie sauvage à Semur, la création d’une centrale solaire coopérative à Lewes, le glanage alimentaire à Sarasota, des ateliers de fabrication de petits systèmes d’énergie solaire au Japon, une structure d’économie sociale à Grez-Doiceau, une boulangerie communautaire dans un favela de Sao Paulo, une épicerie coopérative à Slaithwaite, … et bientôt de nouveaux projets à Malonne 😉

 

Pourquoi nous avons envie de partager cette lecture avec vous?

Ce livre est un vrai bol d’enthousiasme et une ruche d’idées pour agir vers plus de résilience au niveau local et personnel. 

Les défis sont immenses (changement climatique, crise économique mondiale, pénurie des ressources énergétiques, …) et nous pouvons parfois nous sentir perdus, résignés, découragés devant leur ampleur. Rob Hopkins parvient dans ce petit ouvrage à nous montrer que l’action collective locale porte en elle un énorme potentiel pour changer le monde mais est aussi une formidable façon de créer du lien avec les personnes qui nous entourent, de réinventer la convivialité et  la solidarité.

Pin It on Pinterest