Martine D. et Marie vous présentent leur huitième fiche de lecture. Bonne découverte.
L’auteur :

Née à Londres en 1934, le docteur Jane Goodall, primatologue et toujours active, ne cesse de parcourir le monde afin d’alerter l’opinion publique sur les dangers qu’encourt notre planète. Elle tente de faire évoluer les comportements individuels vers une meilleure prise de conscience des enjeux environnementaux.

Elle a fondé l’Institut Jane Goodall pour la protection de la biodiversité, l’aide au développement durable et l’éducation.

Résumé :

Les ressources naturelles à la base de l’alimentation de l’homme et des animaux sont gravement menacées : déforestation, surexploitation des sols, élevage intensif, pollution des océans. C’est en constatant que ces problèmes sont liés au mode de vie adopté par les pays industrialisés que l’autrice a commencé à s’intéresser de près à la nourriture des hommes – une nourriture de plus en plus dénaturée.

 

Face à de tels enjeux, le Docteur Goodall apporte des réponses immédiates, qui s’inscrivent dans une démarche globale de protection de la biodiversité, d’aide à la gestion durable et équitable des ressources.

Plus qu’une synthèse des grandes questions alimentaires d’aujourd’hui, ce livre engagé propose des éléments concrets aux consommateurs (consom’acteurs) qui veulent se réapproprier la liberté de bien se nourrir.

Pourquoi nous avons envie de partager avec vous cette lecture

Ce livre est un essai, une étude scientifique, mais se lit facilement, comme un doux rappel à l’ordre pour une consommation plus intelligente et plus durable.

Il a été écrit il y a déjà plus de 10 ans, au début de la prise de conscience qui a pris de l’ampleur depuis lors et qui n’est plus considérée comme une lubie ou une mode mais bien une nécessité absolue.  A lire pour ouvrir les yeux (et même si déjà fait).

L’autrice nous rappelle qu’en tant qu’individu chaque aliment acheté est un vote et que nos actions personnelles, même petites, peuvent faire la différence.

 

« Nous sommes ce que nous mangeons »– Jane Goodall

(Editions Actes sud – 2008)

 

Pin It on Pinterest