Itinéraire D : Balade des chapelles et potales 1/2

En pratique :

– balade de 8,7 km avec 193 m de dénivelé
– télécharger le tracé au format gpx
– le plan en pdf
– la carte interactive (sur laquelle vous pourrez vous localiser)
– le roadbook en pdf
page dans Malonne première

Submit your review
1
2
3
4
5
Soumettre
     
Annuler

Laissez votre commentaire

Balades de Malonne Transitionne
Average rating:  
 0 reviews

Les principaux lieux à découvrir lors de la balade chapelles et potales n°1

Malonne possède une très vieille histoire religieuse avec la venue d’un moine Berthuin en Marlagne au 7èmesiècle. Voilà pourquoi ce premier parcours est jalonné de vestiges religieux qui témoignent de la dévotion des habitants de ce village !

La balade débute au lieu-dit « Bauce », ancien canton de la dîme de l’abbaye de Malonne, devant une petite chapelle au croisement de la rue de Bauce et rue de la Vieille Croix…

1. Cette petite chapelle renfermait autrefois un « Christ en lien » recueilli dans la Sambre un jour de fortes eaux et vénéré par les habitants du quartier. Cette chapelle remplace l’ancienne chapelle de Bauce déplacée lors d’un aménagement routier.

2. En 1998, Malonne célébrait avec faste le 1300e anniversaire de la mort de son fondateur Saint-Berthuin. A cette occasion, lors de sa fête le 28 novembre, le C.H.A.M (Cercle Histoire et Archéologie de Malonne) a érigé une stèle commémorative de l’arrivée de Saint-Berthuin dans la vallée du Landoir.
Cette stèle se dresse à l’endroit symbolique où Saint-Berthuin foula pour la première fois le sol de notre village en descendant de son bateau. Endroit où jadis le Landoir se jetait dans la Sambre.

3. Le monastère des Clarisses est occupé depuis 1906 par les religieuses qui obéissent aux règles de Ste Claire. Elles étaient logées entre 1903 et 1906 à la Ferme Blanche (chaussée de Charleroi)  à l’entrée de Malonne. Vu le nombre décroissant des religieuses, le monastère a été vendu puis transformé à l’heure actuelle en immeuble à appartements.

4. La Scène du Vendredi Saint EN 3D : la mise en croix du Christ. Elle se trouvait adossée à  la tour de l’église paroissiale avant l’ exhumation du frère Mutien-Marie en 1980 vers le centre de pèlerinage actuel.

5. La chapelle St Berthuin (juillet 1854) située dans la cour d’honneur de l’Institut . La façade fut érigée en 1889. Actuellement, elle est à fréquemment utilisée pour des concerts classiques. Au milieu de cette cour, trône la statue de St Jean-Baptiste de La Salle (fondateur des Ecoles des Frères).

6. Sur votre droite, l’église paroissiale construite en 1653 (ancienne église abbatiale) avec ses pierres tumulaires scellées dans le mur de l’ancien cimetière du village ainsi que sa grotte dédiée à la Vierge Marie. L’église renferme le Christ du Tombois (polychromie de la moitié du 13ème siècle), une chaire de vérité (1605) et bien , la châsse de St Berthuin (1601).

7. Le centre de pèlerinage Mutien-Marie. Frère des écoles chrétiennes, de son prénom Louis-Joseph, né à Mettet en 1841, il intègrera la communauté religieuse de St Berthuin en 1859 où il professera jusqu’à sa mort en 1914. Suite à de nombreuses guérissons reconnues par l’Eglise, le Frère Mutien-Marie sera tout d’abord reconnu bienheureux par le Pape Paul VI en 1977 puis canonisé en 1989. Son corps sera dans un premier temps placé dans un tombeau adossé au clocher de l’église paroissiale puis inhumé dans un tout nouveau sanctuaire quelques dizaines de mètres en aval de la fontaine de St Berthuin (grande croix blanche en acier 1980).

8. Mini sculpture encrée dans le mur au n°55 représentant St Berthuin portant l’église aux 5 tours à l’instar du bas-relief d’un pignon de la châsse de ce saint.

9. La chapelle Lambert Lessire : nom du boucher fortuné de Malonne qui fit construire cet édifice terminé en 1865.

10. La petite chapelle St Thibaut au Marlaire : l’une des trois chapelles votives du village. Elle est dédiée au St patron guérisseur de la coqueluche.