Actualités

[Lecture] L’espérance en mouvement

Martine D. et Marie vous présentent leur quatrième fiche de lecture. Bonne découverte.

Les auteurs :

Joanna Macy est une militante écologiste américaine, elle s’engage depuis plus de 50 ans pour la paix, la justice et la protection de la Terre. Spécialiste de la théorie générale des systèmes et du bouddhisme, elle est à l’origine d’une méthode de transformation personnelle et collective pratiquée partout dans le monde : le Travail qui relie.

Chris Johnston est médecin, spécialisé dans la psychologie du comportement et les dimensions psychologiques de la crise planétaire. Il anime de nombreux ateliers sur la résilience et le bonheur.

Résumé :

Dans cet ouvrage, les auteurs nous présentent comment l’humanité, se trouvant à un moment crucial de son histoire, est amenée à faire le choix entre trois manières de donner du sens à l’évolution du monde : le On fait comme d’habitude (« ça ne vas pas si mal que ça »), la Grande Désintégration (« tout es foutu ») ou le Changement de cap.

Le Changement de cap c’est le choix d’une transition d’une société qui détruit la vie vers une société qui la soutient, à travers des relations plus harmonieuses avec tous les êtres, humains et non humains. 

Nous entendons souvent des commentaires tels que : « N’y pensez pas, c’est trop déprimant », « Ne vous attardez pas sur le négatif ». Mais, se demandent les auteurs, comment pouvons-nous commencer à s’attaquer à l’état catastrophique dans lequel se trouve notre monde si nous considérons la situation trop déprimante pour y réfléchir? 

Voilà leur point de départ : reconnaître qu’à notre époque nous sommes confrontés à des réalités douloureuses, difficiles à admettre et qui nous déroutent, et considérer cette situation comme le point de départ d’un voyage qui va nous fortifier et approfondir notre conscience d’appartenir au vivant. 

Pour nous aider, les auteurs ont développé ce qu’ils appellent la spirale du Travail qui relie, qui propose des exercices parcourant 4 étapes successives :

  • s’enraciner dans la gratitude : directement inspirée de la tradition bouddhiste, cette étape est un temps pour se remémorer la beauté de la vie et le cadeau précieux que nous avons reçu en naissant dans ce monde. La gratitude renforce la résilience, ce qui nous donne des forces pour faire face aux informations perturbantes (exemple d’exercice : tenir un journal de gratitude). 
  • honorer notre souffrance pour le monde : nous éprouvons souvent la peur de reconnaître à quel point tout va mal en raison du désespoir que cette peur suscite. Pour répondre de façon créative aux crises dans le monde, il s’agit de nous libérer de l’effet paralysant de cette peur en faisant face à notre détresse, non pas pour la faire disparaître mais pour la replacer dans un contexte plus large, en lui donnant un sens différent et en nous rendant plus forts grâce à elle (exemple d’exercice : représenter ses inquiétudes sous forme de dessin, de sculpture, …).
  • porter un nouveau regard : les exercices proposés amènent à élargir notre vision du monde à tout le monde vivant mais aussi à nos ancêtres et à nos descendants (exemples d’exercice : écrire une lettre à nos ancêtres, à nos descendants, imaginer une lettre écrite pour nous par la Terre).
  • aller de l’avant : cette étape nous ramène à la vie quotidienne, il s’agit d’identifier nos aspirations pour mettre nos talents et nos ressources au service du vivant et de repérer les appuis qui se trouvent autour de nous afin de mener à bien nos actions en faveur du Changement de cap (exemples d’exercice : identifier ses objectifs et ses ressources, savourer toutes les réussites).

Pourquoi nous avons envie de partager cette lecture avec vous?

Ce livre offre, via des exercices et des façons originales de concevoir le monde et les défis actuels, un soutien très efficace pour faire face au découragement et aux inquiétudes qui guettent toutes celles et ceux qui s’engagent dans la lutte pour une monde plus vivant, plus vivable. 

Il permet de se ressourcer auprès de ces deux auteurs ayant vécu de nombreuses expériences d’accompagnement de militants. On sort de cette lecture à la fois apaisé et prêt à poursuivre l’action et la réflexion.

 

Joanna Macy et Chris Johnstone, L’espérance en mouvement, Labor et Fides, 2018

Quand nature rime avec ouverture …

L’ouverture vers l’autre, celui qui vient de loin, qui ne parle pas la même langue, qui ne connaît pas nos coutumes, mais qui nous ressemble tant, le même regard cherchant la rencontre, le même sourire créant du lien. 

C’est cette ouverture qui a animé la balade réunissant des Malonnois et des personnes résidant au Centre Croix-Rouge pour demandeurs d’asile de Belgrade.

Depuis la rue Joseph Massart, un groupe d’une soixantaine de promeneurs a pris son départ pour rejoindre le bois du Tombois.

Au fil des pas, les enfants, les adolescents, les adultes font connaissance, échangent en anglais ou en français, expliquent d’où ils viennent, ce qu’ils aiment, … et découvrent, grâce à Stéphanie, notre guide aguerrie et dynamique, la nature qui les entoure.

Les grands aident les petits à fabriquer des mirlitons. Pas besoin de longs discours quand il s’agit d’aider à scier avec précaution une tige de renouée du Japon, d’y creuser un petit trou avant de parfaire l’instrument en obstruant son extrémité. Le concert de ces mirlitons sauvages accompagnera désormais les promeneurs.

Un peu plus loin, c’est un « colin-maillard » qui permettra de nouer d’autres liens entre les participants. Il s’agit désormais de faire confiance à son partenaire qui nous bande les yeux pour nous mener vers un arbre, que nous pouvons toucher, sentir, jusqu’à ce que nous en soyons éloignés. Une fois la vue retrouvée, à nous de reconnaître « notre » arbre. Beaucoup se prennent au jeu … mais il est temps de se remettre en route.

La dernière activité sera une chasse aux oeufs, une façon de faire découvrir une de nos traditions, en amusant petits et grands. Et la journée se terminera en toute convivialité par le partage de délicieuses pâtisseries accompagnées de jus de pomme des vergers du village.

Cliquez sur les photos pour agrandir.

La dernière activité sera une chasse aux oeufs, une façon de faire découvrir une de nos traditions, en amusant petits et grands. Et la journée se terminera en toute convivialité par le partage de délicieuses pâtisseries accompagnées de jus de pomme des vergers du village.

 On se quitte en espérant se revoir bientôt tant l’après-midi fut riche et intense avec ces personnes venues de loin et pourtant si proches de nous.

Cette promenade était la première activité du groupe « Solidarités d’ici et d’ailleurs » créé dans le cadre de Malonne Transitionne. Le groupe ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, d’autres événements sont déjà en préparation (contes, concerts, tournoi de foot, …).

PS : Cette activité a été réalisée en collaboration avec le Collectif Citoyens solidaires de Namur qui organise des activités afin de favoriser la rencontre entre les citoyens namurois et les résidents des Centres de la Croix-Rouge. Parmi celles-ci, les déjeuners-rencontres : le troisième samedi du mois, le Collectif invite les citoyens à tisser des liens avec les demandeurs d’asile résidant au Centre de Belgrade, une façon pour les citoyens, les résidents du Centre et les bénévoles d’échanger et de partager un moment de convivialité.

Forum citoyen du 5 avril

« Tu veux un monde meilleur, plus fraternel, plus juste et plus joyeux ? Et bien commence à le faire, qui t’en empêche ? Fais-le en toi et autour de toi, fais-le avec ceux qui le veulent. Fais-le en petit et il grandira ! » Carl Gustav Jung.

Cette phrase résume à merveille l’état d’esprit dans lequel s’est déroulé le premier forum citoyen organisé par Malonne Transitionne. Partages de rêves, échanges d’idées et analyses plus approfondies des ressources nécessaires à la concrétisation de certains projets, ont animé cette soirée conviviale.

Au-delà du partage et des rencontres qui contribuent à renforcer les liens du tissu malonnois, de nombreuses graines d’initiatives ont donc été semées et viendront enrichir le germoir de Malonne Transitionne.

En plus des actions en cours, voici quelques exemples de projets qui semblent sur le point de germer :

  • mise en place d’ateliers de réalisation de conserves et de confitures,
  • renforcement et développement de nouveaux potagers collectifs,
  • grainothèque,  
  • magasin de seconde main,
  •  itinéraires de balades thématiques autour de la nature et de la biodiversité,  
  • soutien aux écoles dans leurs projets de transition (notamment de réduction des déchets),
  • mise en place de plateformes de covoiturage spécialement adaptées aux besoins des Malonnois,
  • projet de piste cyclable vers Namur,  
  • soutien au développement du service d’échange local (SEL) de Malonne ainsi qu’au Repair Café,  
  • mise en place de boîtes d’échanges de livres, …

Si vous avez envie d’en savoir plus sur ces initiatives et éventuellement de vous impliquer dans les actions en cours et à venir, rendez-vous dans les rubriques  « projets » et « germoir » de notre site internet.

Prix du Développement durable de la Province de Namur 2019

Le Prix du Développement durable de la Province de Namur sera décerné le jeudi 2 mai, en soirée.

C’est la neuvième édition de ce prix organisé en collaboration avec la Fondation pour les Générations futures.

Trois candidats sont en lice :

La Brasserie de la Lesse, d’Éprave (Rochefort)
Cycle en terre, d’Havelange
La Flobette, de furfooz (Dinant)

Parce que ce qui est important aujourd’hui, c’est de montrer que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir un monde plus juste, pour un avenir plus beau.
Parce que, ce qui est important aujourd’hui, c’est de voter pour une agriculture, une économie, une alimentation, un tourisme et bien d’autres domaines encore, qui s’inscrivent dans une dynamique plus respectueuse et plus durable.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site du prix et voter (avant le 29 avril !) pour le candidat de votre choix !

A vos agendas !

📆 A vos agendas !

vendredi 5 avril à 20h : 1er forum citoyen de Malonne Transitionne

dimanche 14 avril à 14h30 : promenade familiale dans les bois avec goûter organisée par le nouveau projet « Solidarités d’ici et d’ailleurs »

dimanche 5 mai à 14h : 2ème café Zéro Déchet avec le thème « Fabrication de produits ménagers »

Infos et inscriptions sur le site de Malonne Transitionne !

Pin It on Pinterest