Vendredi 2 octobre : Café citoyen

Le vendredi 2 octobre, dans le cadre de la « semaine des possibles », un café citoyen a été organisé. Pour rappel, un café citoyen est un lieu de partage et d’écoute bienveillante où chacun peut s’exprimer sur des sujets libres ou apportés sur la table. Ce dernier avait pour thème de discuter de l’impact positif/négatif des comportements et changements apportés par le confinement et de voir ce qu’il faudrait garder ou mettre de côté.

Pour cela, deux tables de +/- 8 personnes se sont créées. Une table abordait les comportements d’avantages « négatifs ». Ceux qu’il faudrait mettre de côté et mettre en avant d’autres à la place ou tout simplement les supprimer. Tandis que l’autre table parlait des éléments plus « positifs » survenus pendant le confinement et que les personnes voudraient continuer à réaliser par la suite.

Concernant la première table, les discussions ont abordé de nombreux thèmes. La fermeture des restaurants dits « fast-food » a été amenée comme une suppression positive pendant le confinement, car les gens pouvaient avoir tendance à vouloir se tourner vers une alimentation plus saine et à découvrir de nouvelles choses. L’arrêt en présentiel de nombreux boulots a permis à beaucoup de personnes de mieux redistribuer leur temps et à consacrer davantage de ce temps pour leur famille. En allant se promener par exemple et en (re)découvrant leur quartier et leurs voisins (toujours de loin bien sûr !).

Pour la deuxième table, de nombreux éléments ont également été abordés. La modification de l’enseignement a permis aux enfants de s’investir dans des projets plus personnels. Il a notamment été dit qu’il serait intéressant de toujours prévoir du temps pour un moment de réflexions personnelles pour l’enfant. La création de nouveaux jardins partagés permettrait de créer du lien, et d’utiliser des espaces qui ne sont plus entretenus. Le confinement a vu naître de nombreux élans de solidarité pour les populations les plus fragilisées et il serait agréable de continuer sur cette voie ! Créer des espaces de rencontres intergénérationnelles serait une merveilleuse chose. Concernant le travail, la suppression des trajets vers le lieu de travail a permis d’utiliser ce temps pour se redécouvrir et mieux distribuer son temps. Pouvoir gérer son temps pour faire des choses plus légères, ou ne rien faire semble essentiel pour notre développement personnel.

Cliquez pour agrandir

Il n’est pas évident de résumer tout ce qui a été dit lors des échanges tellement ils étaient nombreux ! Le plus important à retenir et que ce café citoyen fut très enrichissant tant les échanges étaient intenses et remplis de sincérité et d’empathie. On a hâte de vous rencontrer lors de nos prochaines éditions !

Texte : Nicolas Monclin

Pin It on Pinterest